Conférence Philippe Haudrère

Conférence - mardi 18 février - 18h30

Conférence Philippe Haudrère Personnel commercial en Asie / © Musée de la Compagnie des Indes, Ville de Lorient
Conférence Philippe Haudrère Personnel commercial en Asie / © Musée de la Compagnie des Indes, Ville de Lorient

Le personnel commercial de la Compagnie française des Indes en Asie au XVIIIe siècle

écouter la conférence Ecouter la conférence

Durant sa période de plus grande activité, entre 1720 et 1770, la Compagnie des Indes a recruté environ 650 personnes pour accomplir les opérations commerciales en Inde et en Chine. Elle dispose de 150 places et le renouvellement est assez rapide en raison d'une forte mortalité - plus de 20 % - durant les deux premières années du séjour Outre-mer.

Pour l'essentiel ce sont des jeunes gens engagés vers l'âge de 25 ans après un " noviciat " de trois à six ans dans les bureaux de la compagnie à Paris. Ils viennent surtout de Paris (31 %) et des villes de Bretagne, surtout Nantes, Rennes et Lorient (21 %). Pour un tiers, ce sont des enfants d'employés de la compagnie, pour un autre tiers des fils de négociants, et pour le reste ils appartiennent à des familles engagées dans le service de la Ferme générale et dans celui de la justice royale. On trouve aussi quelques négociants plus âgés (environ 40 ans) qui tentent de rétablir leur fortune après une faillite.

En Asie, le personnel est inscrit dans une hiérarchie de quatre grades entre lesquels il progresse régulièrement de sept en sept ans. Leurs activités commerciales ne sont pas très prenantes et ils ont le temps nécessaire de mener une vie sociale en participant à des réceptions, à des groupes de musique de chambre et en lisant. Souvent célibataires, ils épousent les filles des familles d'origine européenne du comptoir, généralement beaucoup plus jeunes qu'eux-mêmes (18 ans d'âge moyen pour les épouses ; 31 ans et demi pour les époux au mariage).

Le service de la compagnie est médiocrement rémunéré, mais les possibilités d'enrichissement personnel sont importantes, en particulier par des investissements dans le commerce maritime local, nommé par les Français "d'Inde en Inde". D'autres employés, curieux du monde dans lequel ils vivent désormais, à l'instar de Dupleix, tentent de comprendre les civilisations orientales et réfléchissent aux moyens de développer le commerce des Français en Asie en passant des accords avec les puissances locales.

 

Philippe Haudrère

Professeur émérite des Universités, de l'Académie de marine

Mardi 18 février - 18h30

Espace Courbet - salle de conférence - 81, rue Amiral Courbet - Lorient

Entrée libre dans la limite

 
Conférence Philippe Haudrère Personnel commercial en Asie / © Musée de la Compagnie des Indes, Ville de Lorient
Conférence Philippe Haudrère Personnel commercial en Asie / © Musée de la Compagnie des Indes, Ville de Lorient