30 nouvelles acquisitions

A partir du milieu des années 2000, la Ville de Lorient, souhaitant donner une nouvelle impulsion à son musée, inscrit de nouveaux crédits dédiés à l'enrichissement des collections. Cette implication entraîne un véritable effet levier sur la politique d'acquisition du musée.

Le déficit d'oeuvres, voire leur quasi absence dans certains domaines comme le textile indien et chinois (tenture, mousseline,robe d'indienne...), les objets d'exportation chinois (éventails, objets en laque...) ou encore les représentations iconographiques réalisées dans toute l'Asie pour les Européens, est alors comblé.

En 10 ans, la Ville de Lorient achète 94 objets parmi lesquels trois coffrets indo-portugais, trois éventails chinois et 26 pièces illustrant la thématique des importations de textiles indiens, principales marchandises transportées sur les vaisseaux de la Compagnie des Indes.

Souhaitant apporter son concours à cette démarche volontariste, l'État et la Région ont soutenu cette action par le biais du Fram (fonds régional d'acquisition pour les musées).